vendredi 20 avril 2012

Au timps des nutons

« Waloniye… rin qui ç’ mot-là caresse mes orèyes d’one musique pus doûce qui n’importe li quéne,
 d’one musique qu’on z’ètind, à l’nét, moussi foû d’one flûte catchîye avau-là dins on corti ou l’aute,
 qui fait tronnè l’éwe èt qui fait sondji… »

-moussi foû : sortir
-tronnè : trembler


Extrait de Au timps des nutons, recueil de contes de Anatole Marchal (Dinant 1901-1966)  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire