mardi 25 mars 2014

Pourmènade avé les fabulisses walons : Philippe Sclaubas

Philippe Sclaubas (1841-1915)

Philippe-Alexandre Sclaubas est né le 23 mai 1941 à Jumet. Il est tout d’abord brasseur.
Ses premières œuvres dialectales datent de 1879, mais c’est surtout vers 1886-1887 qu’il commence à écrire en wallon.  Comme bien d’autres, il est inspiré par La Fontaine…
La plupart de ses œuvres sont inédites  et se caractérisent par leur tournure et leur esprit.
Il excelle surtout dans la peinture des petits tableaux.
L’ouvrage dont est extraite la fable ci-dessous rend justice au poète et chansonnier peu reconnu à son époque : « Philippe Sclaubas : sa vie et ses œuvres wallonnes » rédigé par Jules Vandereuse de l’Association Littéraire Wallonne de Charleroi. 








 ill. G. Doré


     











                                                         






Le lion et le Rat  (La Fontaine)
Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
De cette vérité deux fables feront foi,
              Tant la chose en preuves abonde.
              Entre les pattes d'un Lion,
Un Rat sortit de terre assez à l'étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
              Ce bienfait ne fut pas perdu.
              Quelqu'un aurait-il jamais cru
              Qu'un Lion d'un Rat eût affaire
Cependant il avint qu'au sortir des forêts
              Ce Lion fut pris dans des rets
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage.
              Patience et longueur de temps
              Font plus que force ni que rage.





Ouvrage cité :

Philippe Sclaubas : sa vie et ses œuvres wallonnes / par Jules Vandereuse
Charleroi : Imprimerie de « L’Hûlaud », 1925
Glossaire
Cote de rangement : 82 Sclaubas




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire