samedi 9 août 2014

L’inmèrdant c’est l’artrôse

Sur l’air de  L’important c’est la rose de Gilbert Bécaud.


In vos rlèvant au matin
Vos couminchîz vo calvêre
Pou vos mète vos pîds à têre
Ké toûrmint...
Surtout si ’l temps est candjant
Adon, aye ! vos rumatisses
C’est co pîre qu’in vré suplice              
Aye ! moman...

Refrain,                                               

L’inmèrdant, c’est l’artrôse
L’inmèrdant, c’est l’artrôse
L’inmèrdant, c’est l’artrôse
In vièyichant...
On a beau tout asprouver
Des cachèts yè des pilur´,
Des implâtes ou des pikûr´,
Sins èfèts...
Minme à Spa si vos dalez
Fé des bains ou des massâdjes,
Des rèyons, des patrouyâdjes,
Rin à fé... (au refrain)

Quand i faut nos abachî,
C’est pou tèstou ’l minme ranguène,
Tous costés les minmes problèmes,
Faut soufri...
Pourtant si par-cî par-là
Nos avons tous nos miséres,
I n’a poun d’avance à brére
Dins tout ça... (au refrain)

D’après un texte de Liliane Faes, 
Morlanwez-Carnières, novembre 1994.
(transmis par Mr Chapelle)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire