lundi 17 février 2014

Grand prix de la chanson wallonne

Les 10 finalistes du Grand Prix de la Chanson wallonne sélectionnés !



Le jury s'est réuni ce samedi 15 février afin de désigner les 10 finalistes qui se produiront sur la scène du Grand Prix de la Chanson wallonne le lundi 2 juin.

Après plusieurs heures de discussion, et avec une cinquantaine de chansons originales ou adaptations en wallon et picard dans les oreilles, le jury, composé de spécialistes de la télévision et de la chanson a rendu son verdict.


Le Président du Jury de sélection, Daniel Brouyère lève le voile après plus de quatre heures d'auditions.

Les 10 finalistes annoncés par Daniel Brouyère, le Président du Jury de sélection :

- MICHEL AZAIS de Sprimont
- MIMILE (Vincent DELIRE) de Couvin
- JESEBEL (Brigitte Hallet) de Lodelinsart
- PASCAL LECRENIER d'Hermalle sous Argenteau
- LARIGUETTE (Michel Lefevre) d'Ath
- MARC MALEMPRE de Liège
- PAVEL TCHIKOV de Liège
- ECHENE (Julie et JP Vandevelde) de Wanfercee- Baulet
- LES DROLES DI LODJEUX (JP Vervier) de Herstal
- ZEMU de LIEGE

Bravo aux 10 heureux finalistes dont l'un d'entre eux succèdera à William Warnier, gagnant de l'édition précédente.
William Warnier
W. Warnier
                                                 
Tous défendront leur titre sur la scène du Grand Prix de la Chanson wallonne dans le studio 40 de Médiarives le lundi 2 juin.
Dès la mi-avril, vous trouverez, sur www.rtbf.be/wallonsnous, toutes les informations nécessaires pour assister à l'enregistrement de cette grande soirée.
           




vendredi 7 février 2014

Mercredi 12 février à 21:05 Wallons, Nous !




    Sur la trois

21:05

Le mensuel culturel qui met à l'honneur les langues régionales de Wallonie.
Méfiez-vous des idées reçues. Non, Malmedy n'est pas une ville germanophone ; oui, le wallon s'apprend toujours sur les bancs de l'école !
Nous vous inviterons à « Suivre le guide en wallon à Malmedy», séquence entièrement en wallon, sous-titrée en français ; qui sera l'occasion de parler de son carnaval ainsi que de l'identité wallonne de l'est de la Province de Liège.
Il n'y pas d'âge pour retourner sur les bancs de l'école pour apprendre...le wallon. Notre équipe a suivi un cours de wallon pour adultes à Blegny.
Nous retrouverons « Poyon et Poyou » nos marionnettes liégeoises, enregistrée au Théâtre de Marionnettes du Musée de la Vie wallonne.
Nous terminerons notre mensuel avec des chants en wallon interprétés par par un chœur d'hommes de Malmedy « La Royale Union Wallonne 1847 ».

22:05
Wallons, Nous! et L'Union Culturelle Wallonne ont enregistré de nouvelles pièces en wallon au Trianon de Liège ; elles sont sous-titrées en français.
Ce soir, nous vous proposerons : un cabaret wallon avec LE ROYAL CLUB WALLON DE MALMEDY.
Le Royal Club Wallon a pour but d'encore et toujours faire connaître l'identité wallonne de Malmedy et de Waimes, que beaucoup de Belges ont tendance à amalgamer avec la majorité germanophone de l'Est de la Belgique. Ses activités visent à maintenir le wallon au travers de prestations festives, de créations littéraires et de gestion d'un patrimoine oral et écrit.





lundi 3 février 2014

Tchandlé



Tchandlé derrière, D’ji m’fou d’l’ivièr (Nivelles)
Chandeleur derrière, je me fous de l’hiver

Pourmenade avé les fabulisses walons : Horace Piérard

Horace Piérard (1816-1878)

Né et mort à Gilly, fils de notaire et notaire lui-même, il compose diverses chansonnettes en wallon et en français.

Portrait de l'auteur par J. Heylemans


Il s’affirme ensuite comme fabuliste et s’inspire comme bien d’autres d’Esope et de La Fontaine, mais produit aussi des créations originales.
On y découvre une verve incisive, une ironie très vive, une certaine bonhomie.
Les expressions sont traduites dans une langue forte et rude qui est la caractéristique de nos patois.  S’inspirant aux sources populaires, notre poète wallon utilise les procédés simples de la poésie rustique, sa naïveté, son allure rapide, sa fraîcheur…
Jules Lemoine a publié le volume : Horace Piérard, fabuliste & chansonnier wallon, sa biographie et ses œuvres dont est extraite la fable ci-dessous (p. 29-30) :

L’leup et l’bèdot

Dins n’in richot
In p’tit bèdot
S’irlaveut ;
Arrive in Leup.
Ell’biess, qu’aveu lonttimps fai d’jenne,
Areu d’ja sti contenne
D’awoè pou s’rassasi enn’ crouss’ ou in mitchot,
Et v’là qui s’n’ange gardien li èvoïe in bèdot !
«  Eh bé ! pou çà, dist-i, suchons humain !
Causons honnêtremaint !
Eh ! p’tit sint mwai, carogne,
Dirass’ pu long grawer tes rognes !
Ess’ qui t’va croëre
Qui ti m’fra boëre
Tes manestés ?
Allons ! hue, rotes,
Va ! fé tes crottes
Hors du fossé. »
El’Bèdot, tou saisi, in trianant respond :
«  N’wèyez né bé qui d’j’seus dins l’fond ?
Si dj’fèïeu même des incongruités
Çà n’direut né pa vos costé !
Suchez bé seur, dji n’ai fait nu pet, nu vesse
Et ré d’contraire all’ politesse !  »
« T’ess’t’in blagueux, »
Dit l’Leup furieux.
«  Ti n’sé qué mau dir’ di mi ;
L’année passée ti m’a co dispriji !  »
« L’année passée ? Dji n’ai né co chix loës,
Dji les arai aux Rpës ! »
« Si c’nest né t’même, c’est ien d’tes frères ! »
« Vos v’let m’cherchi misère,
Dji n’ai pont d’frères ! Dji seut bédot unique,
Et dins m’famie i gna pu qu’mi qui vique. »
« Dji m’fous d’tous tes ramages
Sacrè p’tit d’Jean potage !
Dji m’fous d’toutes tes grimasses,
Ti m’as manquè y faut qu’ty passes. »

Là d’sus no Leup li strône, s’sauve dins l’bos Lombu,
Avou l’champette à s’cu.


G-F. Townsend  1867



Et voici la version de La Fontaine :
  
LE LOUP ET L'AGNEAU

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
            Nous l'allons montrer tout à l'heure
            Un Agneau se désaltérait
            Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun, qui cherchait aventure,
       Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
            Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
Sire, répond l'Agneau, que Votre Majesté
            Ne se mette pas en colère ;
            Mais plutôt qu'elle considère
            Que je me vas désaltérant
                         Dans le courant,
            Plus de vingt pas au-dessous d'Elle ;
Et que par conséquent, en aucune façon,
            Je ne puis troubler sa boisson.
Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
       Reprit l'Agneau ; je tette encor ma mère
            Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
       Je n'en ai point. C'est donc quelqu'un des tiens :
            Car vous ne m'épargnez guère,
            Vous, vos Bergers et vos Chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge."
           Là-dessus, au fond des forêts
            Le loup l'emporte et puis le mange,
            Sans autre forme de procès.


Ouvrage cité :
Horace Piérard : fabuliste & chansonnier wallon : sa biographie et ses oeuvres / par Jules Lemoine
Charleroi : F. Henry-Quinet, 1892

Cote de rangement : 82 PIE L

Autre ouvrage sur l’auteur :
Horace Piérard : fabuliste & chansonnier wallon, avec une étude sur Jacques Bertrand et Albert Thibaut / par Jules Lemoine
Charleroi : A. Fournier, 1912


Cote de rangement :  784.4(493.5)=401   LEM   H