lundi 29 septembre 2014

Journal de guerre d'Édouard Parmentier : 30 septembre 1914

Mèrcrèdi 30 dè sètembe 1914

À Tubize èyè dins les comunes des alintoûrs, les Allemands ont fét afichî què les djoûnes omes des clâsses 1914, 1915 èyè 1916 n’povine pus s’indaler d’leû comune.
Doûci tous les djins sont in dèroute pask’on dit qu’les Allemands vont fé prijonîs tous ces galopias-là. I d’a branmin qui s’aprèstont à passer d’l’aute costé.



 À Tubize et dans les communes environnantes, les Allemands ont fait afficher que les jeunes gens des classes 1914, 1915 et 1916 ne pouvaient plus quitter leur commune.



À Nivelles, les gens sont inquiets parce qu’on dit que les Allemands vont emprisonner tous ces jeunes-là.
Ils sont nombreux à se préparer à passer de l’autre côté.

COURS DE WALLON

Chers amis,

Si vous souhaitez vous inscrire comme nouvel élève au Cours de wallon,
les inscriptions (par mail : jjchapelle@skynet.be ou par tél. : 067 215833) doivent se faire
avant le mercredi 1er octobre.
Je demande à celles et à ceux qui m’ont déjà contacté de confirmer leur inscription.
Avec mes cordiales salutations aclotes,
J.J.Chapelle
Le Cours de langue et littérature wallonnes de la Ville de Nivelles qui était prévu à l’Académie de musique, rue du Béguinage, se donnera dans la SALLE DE LECTURE DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE LOCALE DE NIVELLES, au rez-de-chaussée du Waux Hall, place Albert Ier, Nivelles.
Le cours débute le 7 octobre.
Le cours se donnera le 1er et le 3e mardi de chaque mois de 18 à 19h.
Il suit le calendrier scolaire et se termine fin mai.
Entrée par la porte principale du Waux Hall qui est ouverte jusque 18h.
Après 18h, entrer par la rue Bléval et sonner chez le concierge.
L’inscription est gratuite. Les fournitures : photocopies, livrets, CD, etc. sont à charge des élèves.
Renseignements au 067/21 58 33 ou : jjchapelle@skynet.be

lundi 22 septembre 2014

Hommage à Willy Chaufoureau : parti il y juste 10 ans !!!

                            
                                                                                         doc. Jean-Jacques Chapelle
             Willy Chaufoureau
Né à Nivelles, le 1er avril 1925, décédé à Nivelles le 22 septembre 2004.

Willy Chaufoureau était acteur, écrivain, poète, fabuliste, conteur, dramaturge.
II fut président de la Fédération Royale Wallonne du Brabant, président du Conseil d’administration de la Bibliothèque Nationale de Wallonie et président de l’Union Nationale des Fédérations Wallonnes.

Sous le mayorat de Lucien Glibert, il fut délégué à la Culture à la Ville de Nivelles et fit partie de la Commission du Waux-Hall.
Il présida le Cercle dialectal « Les XIII » de 1960 à 2004.
En 1974, à l’initiative de la Ville de Nivelles, il créa le Cours de langue et littérature wallonnes au sein de l’Académie de musique.

Ses activités, son dévouement inconditionnel à la défense et à l’illustration de notre patrimoine culturel dialectal, lui ont valu de recevoir les Palmes d’Or du mérite éducatif, les Palmes d’Argent et la Médaille d’Or de l’Ordre de la Couronne et le titre de Chevalier de l’Ordre de Léopold II.

 (Jean Fauconnier,
 Rif tout dju, n°447, 12-2004).

Merci à Monsieur Chapelle pour cet hommage ! Personne n'avait oublié cet amoureux du wallon...
Découvrez dans les semaines qui suivent des extraits de  ce merveilleux poète !!!

mardi 16 septembre 2014

21 septembre 2014, fête de la chanson tournaisienne et du Cabaret Wallon

Royale Compagnie deu Cabaret Wallon Tournaisien
Vous ne voyez pas cette image ?  Ajoutez webmaster@cabaretwallon.be à votre carnet d'adresse !
1



Bonjour mes gins,
Ch'est fiête au Cabaret !
Diminche qui vient, el' vingt-et-ein d' settimpe, les cancheonniers du Cabaret i vous invitent à v'nir fiêter avec eusses "la fête de la chanson tournaisienne et du Cabaret Wallon".
Cha comminche à nouèf heures du matin au Pichou Saint-Piat, avec ein hommache au pied de l' fontaine, et puis à dix heures ch'est à l'Hôtel de Ville.
Là, i-ara comme à l'habitute ein discours du présidint du Cabaret. Mais ç' queop-chi, cha s'ra l' prumier du prési Christian Bridoux, vu qu'i n'a pos cor ein an qu'i-est présidint.
Après cha i-ara l'ormisse des prix du Concours Prayez. Avec ein prumier prix ç't'ainnée pour mossieu Gérard Platevoet, qui-aveot d'jà participé i-a ein an.
Et puis eine séance de cabaret, ein p'tit peo espéciale pour ein queop : cha s'ra eine séance d'hommache à eine paire d'inciens disparus : Anselme Dachy, Jean Leclercq et Lucien Feron qui seont partis pou toudis i-a vingt ans, Albert Coens et Richard Leclaire i-a trinte ans, et Louis Urbain qui-areot eu chint ans ç't'ainnée.
Cha f'ra ein programme fort bin varié, avec comme toudis du rire et aussi d' l'émotieon. Et après cha on ara bin mérité l' verre de l'amitié.
Adeon, orjoignez-nous diminche à dix heures à l'Hôtel de Ville !
Vos amisses du Cabaret
www.cabaretwallon.be

 
1
Vous ne voyez pas cette image ?  Ajoutez webmaster@cabaretwallon.be à votre carnet d'adresse !


Pour se désinscrire de "Queus nouvelles", renvoyez ce message avec la mention "Stop".
(nous ne diffusons pas notre fichier d'adresses email à des tiers)

Si dj’âreus seû… De bons moments en perspective !!!



Lès Pas Pièrdus

(Théâtre wallon)   Présentent
Si dj’âreus seû…
Comédie en 3 actes de Christian Derycke
adaptée en wallon par Philippe Decraux
Avec
Philippe Hermant
Laurent Jeanmart
Cédric Jeanmart
Claudine Robert
Jacqueline Scourneau        
Françoise Seret
Karine Focroul
Daniel Coppin
Ida Lievens
Mise en scène d’Ida Lievens

Samedi 25 octobre 2014 à 20h00
Dimanche 26 octobre 2014 à 15h00
Dimanche 02 novembre 2014 à 15h00
Vendredi 07 novembre 2014 à 20h00
Samedi 08 novembre 2014 à 20h00
Dimanche 09 novembre 2014 à 15h00
Salle Communale de Loupoigne
28a, rue du Centre 1471 Loupoigne
Prix d’entrée : 8 €                  
                                                              
Réservations au 0471/61.96.15. uniquement de 16h00 à 20h30
Ed. Resp. Coppin Daniel 139 Chaussée de Nivelles 1472 Vieux Genappe 


lundi 8 septembre 2014

Journées du patrimoine 2014 avec la Bibliothèque centrale du Brabant wallon

JOURNÉES DU PATRIMOINE
13 ET 14 SEPTEMBRE 2014
 
La Bibliothèque centrale du Brabant wallon s’associe au programme concocté par l’Office du tourisme de Nivelles pour illustrer le thème de cette année : 
« Lieux de mémoire : 14/18 – 40/45 » 
Nous avons choisi de commémorer la première guerre mondiale par la publication de deux livrets :
  • « La guerre 14-18 : témoignages en Brabant wallon », recueil de souvenirs émanant tantôt de documents officiels, tantôt d’écrits personnels d’habitants de notre province
  • « La guerre 14-18 dans la littérature dialectale » qui honore les écrivains wallons qui vécurent l’épreuve de cette guerre et l’évoquèrent dans leurs œuvres.
Les 13 et 14 septembre, nous ouvrirons les portes de notre espace patrimonial et dialectal afin de présenter les documents rares et précieux qui ont trait à la fois à ces deux publications, mais aussi aux lieux de mémoire mis en évidence dans les promenades guidées organisées par l’Office du tourisme.
Les deux livrets seront mis en vente à cette occasion au prix de 8 euros (les 2). 
Rendez-vous donc les 13 et 14 septembre de 10 à 18 heures au Waux-Hall (1er étage, Espace 81). 
Pour plus de renseignements concernant les promenades de l’Office du Tourisme, rendez-vous sur www.tourisme-nivelles.be.

Journal de guerre d’Édouard Parmentier : mardi 8 septembre 1914

Mârdi 8 dè sètembe 1914

On dit què dvant Maubeuge, les Allemands ârine pièrdu 75.000 omes. Il ârine dèmandé du temps pou intèrer leûs moûrts. Les Français n’leû z-ârine bâré qu’twès djoûs. Les Allemands fzont ’ne rafle dè pidjons dins ’l Borinage.
Les Allemands afichont qu’il ont fét 40.000 mile prijonîs à Maubeuge èyè 90.000 du costé des Russes.


 On dit que devant Maubeuge, les Allemands auraient perdu 75.000 hommes. Ils auraient demandé du temps pour enterrer leurs morts. Les Français ne leur auraient donné que trois jours. Les Allemands font une rafle de pigeons dans le Borinage.

Les Allemands affichent qu’ils ont fait 40.000 prisonniers à Maubeuge et 90.000 du côté des Russes.

lundi 1 septembre 2014

Journal de guerre d'Édouard Parmentier : Mardi 1er septembre 1914

Mârdi promî d’sètembe 1914

Èl canon n’lache nin. Come i va pus foûrt èyè qu’i chène qu’èl brû vint d’pus près, on dit qu’les
Allemands sont rfoulés. On dit minme què l’ètat-major est rvènu à Binche.
On dit co qu’à Bruxelles, les djins ârine dvu dmeurer twès djoûs dins les mézos sans soûrti èyè
qu’des canons astine brakîs dèssu ’l vile.

Les pèsses : l´z Anglais ârine dèclâré ’l guêre à la Hollande èyè ’l prîce consort sâroût prijonî.
Il âroût ’ne rèvolucion à Berlin télmint qu’tout est raussî, au prome èl mindjî.


Le canon n’arrête pas. Comme on l’entend plus fort et qu’il semble que le bruit se rapproche, on dit que les Allemands sont refoulés. On dit même que l’état-major est revenu à Binche.
On dit qu’à Bruxelles, les habitants auraient dû rester trois jours chez eux sans sortir et que des canons étaient braqués sur la ville.

Les bobards : les Anglais auraient déclaré la guerre à la Hollande et le prince consort serait
prisonnier.
Il y aurait une révolution à Berlin tellement que tout a augmenté, la nourriture en premier lieu.