mardi 17 février 2015

25 février : To bê, Tout bia avec MICHEL FRANCARD



Namur-
Dès le 25 février, le Bastognard animera To bê, Tout bia 

Michel Francard, professeur de linguistique française à l’UCL, auteur de publications consacrées aux langues régionales, a été choisi par la RTBF pour animer la nouvelle séquence de l’émission Wallons, Nous. Une première pour le fondateur du musée de la Parole en Ardenne.
"J’ai déjà collaboré avec des médias mais c’est effectivement la première fois que je participerai avec régularité, en l’occurrence une fois par mois, à une émission télévisée", indique-t-il.
Comment est né ce projet ? "Il résulte de la conjonction de plusieurs préoccupations, à savoir, d’une part, donner davantage de visibilité aux langues régionales en s’adressant à un public plus jeune, d’autre part, proposer à ceux qui en ont une connaissance passive une approche à la fois pédagogique et ludique."
Vous l’aurez compris , la nouvelle séquence Tot bê, tout bia, consistera en un plan langue destiné à la jeune génération. En plateau, il aura en face de lui Charlotte Piette, âgée d’une vingtaine d’années. Ce nouveau duo déclinera des mots et expressions en wallon, picard, gaumais…
L’enseignant fera, par exemple, découvrir dans la première séquence de deux minutes trente, les différentes variantes des mots "voisin" et "écraser".
"Je bâtis le texte en partant d’expressions courantes. Cette séquence s’articule autour d’un échange de questions réponses. Les téléspectateurs apprendront en même temps que Charlotte."
Le Bastognard entend jouer la carte de l’interactivité : le public pourra envoyer des mots, des faits culturels, soit de la matière pour alimenter les prochaines séquences.
À découvrir, le mercredi 25 février dès 21 h 05, sur La Trois. Cette émission sera consacrée à William Dunker, une figure bien connue dans le monde de la chanson wallonne.
Le lendemain, Michel Francard présentera à la foire du Livre de Bruxelles la deuxième édition de son Dictionnaire des Belgicismes.
Le 10 mars à 10 h, à la maison de la Culture d’Arlon, il expliquera comment fabriquer un dictionnaire excentrique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire