lundi 23 février 2015

William Dunker le 25 février à 21 h05 : émission Wallons, nous !!!








Bulles en Brabant wallon 2015

 
 
Partez en campagne! 
 
Bulles en Brabant wallon, à l’occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo, a consacré sa deuxième édition à Sandron et Cauvin, et plus particulièrement à leur série culte "Godaille et Godasse" , ainsi qu’à l’image de Napoléon en BD.


mercredi 18 février 2015

1 million deux cent mille prêts!


Grâce à vous, lectrices et lecteurs, le réseau des bibliothèques publiques du Brabant wallon a réalisé en 2014...

1 million deux cent mille prêts!

Merci de votre soutien.


mardi 17 février 2015

25 février : To bê, Tout bia avec MICHEL FRANCARD



Namur-
Dès le 25 février, le Bastognard animera To bê, Tout bia 

Michel Francard, professeur de linguistique française à l’UCL, auteur de publications consacrées aux langues régionales, a été choisi par la RTBF pour animer la nouvelle séquence de l’émission Wallons, Nous. Une première pour le fondateur du musée de la Parole en Ardenne.
"J’ai déjà collaboré avec des médias mais c’est effectivement la première fois que je participerai avec régularité, en l’occurrence une fois par mois, à une émission télévisée", indique-t-il.
Comment est né ce projet ? "Il résulte de la conjonction de plusieurs préoccupations, à savoir, d’une part, donner davantage de visibilité aux langues régionales en s’adressant à un public plus jeune, d’autre part, proposer à ceux qui en ont une connaissance passive une approche à la fois pédagogique et ludique."
Vous l’aurez compris , la nouvelle séquence Tot bê, tout bia, consistera en un plan langue destiné à la jeune génération. En plateau, il aura en face de lui Charlotte Piette, âgée d’une vingtaine d’années. Ce nouveau duo déclinera des mots et expressions en wallon, picard, gaumais…
L’enseignant fera, par exemple, découvrir dans la première séquence de deux minutes trente, les différentes variantes des mots "voisin" et "écraser".
"Je bâtis le texte en partant d’expressions courantes. Cette séquence s’articule autour d’un échange de questions réponses. Les téléspectateurs apprendront en même temps que Charlotte."
Le Bastognard entend jouer la carte de l’interactivité : le public pourra envoyer des mots, des faits culturels, soit de la matière pour alimenter les prochaines séquences.
À découvrir, le mercredi 25 février dès 21 h 05, sur La Trois. Cette émission sera consacrée à William Dunker, une figure bien connue dans le monde de la chanson wallonne.
Le lendemain, Michel Francard présentera à la foire du Livre de Bruxelles la deuxième édition de son Dictionnaire des Belgicismes.
Le 10 mars à 10 h, à la maison de la Culture d’Arlon, il expliquera comment fabriquer un dictionnaire excentrique.

mardi 10 février 2015

Les nuits d’encre 2015


Pour sa 22me édition, le festival Les nuits d’encre invite le public à lire et à découvrir des auteurs d’ici et d’ailleurs, dans des lieux qui favorisent la rencontre, partout en Brabant wallon. 

En 2015, c'est In Koli Jean Bofane qui en sera l'invité d'honneur.

Il a accepté de composer avec nous la programmation du festival autour d'une thématique : "Oser l'envol". 


jeudi 5 février 2015

Avou vos-ôtes mès djins ! Promotion du wallon

« FÊTE AUX LANGUES RÉGIONALES DE WALLONIE »
AVOU VOS-ÔTES MÈS DJINS !

« Que perdons-nous quand nous perdons une langue ? Une réponse aux questions fondamentales de demain. Chaque langue offre en effet un témoignage spécifique - et par là - même irremplaçable - de l’expérience humaine. Elle façonne une manière de penser, traduit une vision du monde, recueille pour les générations futures l’histoire d’un peuple, une taxinomie du vivant, une mythologie, une cosmogonie, un folklore, une musique. La mort d’une langue provoque donc la disparition irrémédiable de savoir-faire et de connaissances uniques sur le plan culturel, historique, scientifique et environnemental. À ce titre, elle représente une perte non seulement pour la communauté de ses locuteurs mais plus largement pour l’humanité tout entière. » N. Vanwelkenhuyzen, responsable du Service des Langues régionales endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles (SLRE).
Promouvoir de façon dynamique et festive les langues de Wallonie, c’est ce que propose le SLRE. L’objectif est d’inciter les associations et les organismes officiels à mettre sur pied des activités qui sensibilisent de nouveaux publics et plus encore des jeunes, à leur patrimoine dialectal. Le déclin du wallon n'est peut-être pas aussi inéluctable que d'aucuns l'affirment, pour autant qu'une volonté de s'investir, avec efficacité, dans sa défense et sa promotion se mette en place. C’est dans ce cadre volontariste que s'inscrit la Province de Namur.
L'institution provinciale invite les écoles, les bibliothèques, les centres culturels, les maisons de jeunes comme les foyers des aînés, les cercles littéraires dialectaux, les tables de conversation, les académies de musique, les chorales, fanfares et harmonies... à mettre diverses activités en oeuvre pour réhabiliter et revitaliser cet héritage linguistique multiséculaire.
Pour la promotion du wallon à destination de la jeunesse, le Secteur Formation a produit des outils pédagogiques et ludiques de qualité. Ils peuvent être acquis sur simple demande, d’autres encore peuvent faire l’objet d’une rencontre et faciliter, de la sorte, la mise sur pied d’animations ou d’ateliers dialectaux dans votre commune.
Renseignements pratiques :
Joëlle Spierkel : T. 081 77 67 74 (du lundi au jeudi en matinée) - T. 081 77 55 80 (lundi et mardi)
joelle.spierkel@province.namur.be